Lecon

Comment référencer ses sites de niche sur Google ?

SEO

Le référencement, ou SEO (Search Engine Optimization), consiste en un ensemble d’actions menées dans l’optique d’améliorer ses positions sur les moteurs de recherche.

Le référencement de ses sites de niche est clairement le nerf de la guerre. C’est lui qui vous permettra d’atteindre le top des résultats sur Google. C’est aussi la partie la plus complexe et longue à travailler.

Voici pourquoi vous devez viser la pôle position sur Google :

Taux de clics sur Google en fonction des positions

Taux de clic moyen sur Google en fonction des positions (source)

Cette étude menée par la société Optify nous montre que le site positionné en 1ère place sur Google récupère en moyenne 36,4 % du trafic, le 2nd 12,5 % et le 3ème 9,5 %. Les trois premiers se partagent ainsi plus de la moitié du trafic (58,4%). Une autre étude menée par le groupe Chitika a montré des résultats similaires. Il est donc indispensable que vous soyez présent au moins dans le Top 5 de Google sur vos mots clés importants.

Le référencement se divise en deux parties : le référencement on-site (optimisation de son site) et le référencement off-site (netlinking).

Optimisation interne

optimisation interne

La première chose à faire dans votre référencement est de bien optimiser votre site de niche, sans tomber dans l’excès (pas de suroptimisation sur les mots clés et les balises, pas de triplette du bourrin), tout en proposant la meilleure expérience utilisateur possible. Cela consiste à travailler tous ces éléments :

  • Ergonomie
  • Balises sémantiques
  • Balises META
  • Contenu
  • Mots clés, synonymes et expressions relatives
  • Maillage interne
  • Rapidité
  • Responsive
  • Commentaires
  • Images
  • Sitemap

Balises META

Balises META

Source : Yakaferci

Les balises META désignent principalement : la balise TITLE, la meta description et la meta keywords.

La balise TITLE correspond au titre de la page que l’internaute voit lorsqu’il effectue une recherche sur Google. C’est l’un des éléments qui a le plus de poids en référencement. Il faut qu’elle soit à la fois :

  • optimisée sur le mot clé visé (sans trop en faire)
  • utile et intrigante, elle doit donner envie d’être cliquée

Essayez de ne pas dépasser les 60 caractères, espace compris. Vous évitez ainsi d’être considéré comme un spammeur et vous allez à l’essentiel pour renseigner l’internaute.

La balise meta description désigne la description de la page qui se situe juste en dessous de la balise TITLE. Il n’est pas nécessaire de suroptimisé cette balise car elle n’a pas de valeur pour le référencement. Par contre, elle peut inciter l’internaute à consulter votre site, donc optimisez-la pour votre page d’accueil ainsi que pour les pages importantes. Celle-ci ne doit pas faire plus de 160 caractères.

La balise keywords quant à elle ne sert plus à rien. Elle fonctionnait aux débuts des moteurs de recherche, mais elle n’est aujourd’hui plus prise en compte.

Pour optimiser les balises META (Title et Description) de vos pages, je vous recommande d’installer le plugin gratuit : All in One SEO Pack. Il est à la fois très simple d’utilisation et complet. Il vous permettra également de passer certains types de pages en noindex (les désindexer sur Google), comme les pages d’archives (auteurs, dates, tags, recherche, 404) qui sont inutiles et présentent des contenus dupliqués.

Contenu original vs dupliqué

contenu dupliqué

Le contenu est le cœur du site ; s’il n’est pas intéressant, personne ne restera sur le site, et les moteurs de recherche s’en aperçoivent bien rapidement. Tout site de qualité se doit donc d’avoir un contenu exemplaire, intéressant et unique.

Un site qui récupère son contenu à droite et à gauche ne respecte pas les droits d’auteur, mais en plus, il pénalise son site en terme de référencement. En effet, Google et les autres moteurs pénalisent les sites qui dupliquent les contenus d’autres sites, dans le but de proposer des résultats de recherche uniques, plus riches et intéressants aux utilisateurs, et non pas des pages/sites identiques.

Les sites qui copient leurs contenus ailleurs ont le droit à la Sandbox de Google, c’est-à-dire une pénalité partielle pour une ou plusieurs pages du site, voire au pire des cas, une disparition complète du site des résultats de recherche.

Produisez toujours du contenu unique et de qualité, que ce soit par vous-même ou par un rédacteur, si vous n’avez pas le temps. Il faut aborder tous les sujets possibles autour du thème de votre site, qui puissent intéresser de près ou de loin vos visiteurs. Devenez la référence en la matière sur le web et surpassez vos compétiteurs.

Netlinking

Netlinking

Le netlinking est certainement ce qui demande le plus de temps et de stratégie dans votre projet de niche. Le netlinking consiste à créer des liens pointant vers votre site afin de lui donner de la popularité. Seulement, il ne s’agit pas de créer des liens n’importe comment et n’importe où. Je vous préconise d’opter pour une stratégie de netlinking “naturelle et bio” en minimisant ses dépenses et ses efforts.

Les ancres

Sur chaque lien, on peut apposer une ancre, voici à quoi cela ressemble en HTML :

A l’instar du lien, l’ancre joue un rôle important. Lorsqu’une ancre est optimisée, elle indique à Google que la page linkée est pertinente sur ce mot clé. Le moteur de recherche est donc censé donner plus de valeur à la page sur ce mot clé.

Exemple : j’ai un site de niche sur le carrelage de salle de bain, je suis en train de créer un lien vers mon site et je décide d’utiliser l’ancre “carrelage salle de bain” afin de booster mon site sur cette requête.

Rien de bien compliqué jusque là. Il se trouve que Google fait très attention à ce type de liens depuis quelques années, car il s’agissait d’une faille dans son algorithme assez importante. On appelle un lien ancré sur le mot clé visé un lien suroptimisé, car il a pour vocation de manipuler Google.

Il faut donc faire très attention à la manière dont on créé des liens vers son site, car quand on abuse sur la suroptimisation, on peut rapidement se faire pénaliser par Google, et donc disparaître des résultats de recherche.

Pour éviter tout risque, il convient de créer essentiellement des liens avec des ancres désoptimisées. Une ancre désoptimisée peut être l’adresse du site, son nom (s’il ne s’agit pas d’un mot clé), un prénom (celui du webmaster par exemple) ou encore d’un mot générique (cliquez ici, en savoir plus, plus d’infos…).

Pour que votre site parvienne quand même à ranker sur ses mots clés importants, il faut quand même créer quelques liens avec des ancres optimisées, ou plutôt semi-optimisées. Les ancres semi-optimisées incluent le mot clé que l’on vise mais aussi un bout de phrase, afin que cela paraisse plus naturel.

Exemple : j’ai un site sur les piscines hors sol et je souhaite placer un lien semi-optimisé vers ma page d’accueil :

Ce type de lien donne à la fois de la valeur au site sur le mot clé “piscine hors sol” et limite grandement les risques de flag par Google.

Je vous recommande grandement d’utiliser uniquement des ancres désoptimisées sur les sites de qualité moyenne (annuaires, sites de communiqués de presse gratuits, commentaires de blogs, forums). Placez judicieusement vos ancres semi-optimisées sur les sites de meilleure qualité (blogs thématiques).

Les liens dofollow et nofollow

Nofollow vs Dofollow

Créés par Google en 2005 dans le but de lutter contre le spam, les attributs nofollow et dofollow se trouvent sur des liens HTML et jouent un rôle important dans le référencement de votre site de niche. Dofollow signifie “suivre le lien” et Nofollow signifie “ne pas suivre le lien”.

Un lien classique correspond à un lien dofollow, tout ce qu’il y a de plus normal :

Alors qu’un lien nofollow se représente ainsi :

Ces attributs sont donc invisibles pour l’internaute (à moins d’aller dans le code source), seuls les moteurs de recherche peuvent les lire et les prendre en compte. Lorsqu’un lien est nofollow, le webmaster indique aux moteurs de recherche qu’il ne faut pas suivre ce lien, en gros qu’il n’a pas de valeur.

Pour les référenceurs, le nofollow c’est le mal. Votre objectif doit être de trouver et obtenir des liens dofollow de qualité, car les liens nofollow n’apportent rien à votre référencement. Pour savoir si un lien est dofollow ou nofollow très rapidement, je vous conseille d’installer une de ces extensions sur votre navigateur préféré : NoFollow (pour Firefox) ou NoFollow (pour Chrome).

Les sources de liens

blog

Les sources de liens pour vos sites de niche sont multiples, voici les pistes à creuser :

  • Guestblogging
  • Articles et liens sponsorisés
  • Communiqués de presse
  • Annuaires
  • Forum
  • Réseaux sociaux
  • Questions-réponses
  • Commentaires de blog
  • Blogs satellites

Il se trouve que le module Référencer ses sites sur Google aborde tous ces sujets en détails : de l’optimisation interne au netlinking en passant par les meilleurs outils SEO. Vous apprendrez à analyser le netlinking d’un site, la compétitivité sur une requête, effectuer un suivi de vos positions sur Google gratuitement, parcourir des études de cas personnelles et plus encore ! Vous serez ainsi parer à optimiser vos sites dans les moindres détails et attaquer la partie netlinking en toute sérénité afin offrir la visibilité tant méritée à vos sites de niche.